gay-Marrakech

gay-Marrakech

Drague au Maroc. Quelques clefs.

drague gay maroc.jpg

 

 

Homosexuel = passif
Dans la culture arabe n’est homosexuel que celui qui est passif (Voir Homosexualité au Maroc). Du coup, beaucoup d’hommes qui ne se considèrent pas comme homosexuel peuvent draguer des hommes : parce qu’ils n’ont pas femme de disponible, pour gagner de l’argent, pour se soulager, par machisme…. Ceux qui rêvent de tendresse, de sensualité, d’échanges réciproques, qui sont réversibles… seront déçus. Et ceux qui rêvent de soumission, de vrais mecs… seront comblés.

L’agent est presque toujours en jeu
Même dans les rapports hétérosexuels, l’homme est sensé entretenir les femmes. La prostitution n’est que rarement professionnelle ; elle est plutôt informelle, et parfois voilée. On glisse un billet pour le hammam, le coiffeur,  le taxi, pour aider la famille…
Du coup, entre mecs, la question est omniprésente. Le plus riche, le plus demandeur, paye. On se prostitue par nécessité matérielle ; c’est un moyen de survivre, voire même de s’élever socialement quand la société ne donne guère de chances à ses jeunes. Pour quelques rares personnes, qui ne s’assument pas homo, se prostituer est un moindre mal ; on ne fait pas cela par plaisir mais pour survivre.

Certains étrangers s’offusquent de ces rapports à l’argent, ignorant la situation sociale de leurs partenaires ou ne voulant pas s’étonner de se faire draguer par des types 20 ou 30 ans plus jeunes qu’eux.

S’entendre sur un prix ne signifie pas que le gigolo se satisfera à la fin de ce que vous avez donné…

L’intérêt ne sera pas toujours strictement financier. Rencontrer d’autres gays, plus riches, étrangers, peut présenter divers avantages :
- pour sortir, aller dans certains restaurants, des lieux qui leur semblent inaccessible financièrement ou socialement
-  pour fréquenter d’autres types de gens, s’ouvrir culturellement
- pour avoir des cadeaux, des articles introuvables au Maroc
- pour avoir des opportunités professionnelles, trouver un travail
- pour séduire un type ou tomber vraiment amoureux et partir à l’étranger (en croyant que la vie est plus facile, ou parce que la contrainte de cacher leur homosexualité leur est devenue insupportable).

Une vraie communauté gay émerge
Aujourd’hui la jeunesse a accès à internet, aux chaines satellites et connaissent beaucoup mieux la réalité extérieure. De plus en plus de jeunes s’assument homo (même s’ils sont discrets), sont autonomes financièrement, cherchent des relations sincères.

Ils peuvent être excédés, à juste titre, des étrangers consuméristes, néocolonialistes, égoïstes. Où excédé qu’on leur demande systématiquement la question du prix ; beau paradoxe…. Aussi, le tact n’est jamais un luxe, et tout le monde mérite respect, y compris les gigolos.



09/01/2014
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 19 autres membres