gay-Marrakech

gay-Marrakech

Dangers et risques divers

homophobie gay marrakech.jpg

A destination des touristes. A la différence de l’Iran et de quelques autres pays (Afghanistan, Arabie Saoudite,  Nigeria, Mauritanie, Soudan et Yémen), les gays au Maroc n’encourent pas la peine de mort. Malgré tout, l’article 489 du code pénal condamne les homosexuels à des peines allant de 6 mois à 3 ans de prison ferme et à des amendes allant jusqu'à 1200DH (120 €).

Même si  le pays se montre relativement tolérant  et s’il n’y a pas une chasse ouverte contre les homosexuels, une chose doit être bien claire : les autorités sont quand même très attentives sur la question.  Les services de polices se montrent rarement homophobes ; il y a surtout la nécessité de ne pas laisser s’installer des dérives (prostitution, agression…) car chaque fait divers, chaque reportage sur « le Bangkok africain » est un préjudice commercial, un déficit pour l’image du Maroc.

Le danger n’est pas seulement policier. Au Maroc, comme partout, il y a des gays sincères, gentils, généreux. Il y a 20 ans, quand les touristes étaient rares, ils étaient accueillis comme des rois. Aujourd’hui le tourisme s’est banalisé et, du coup, il est beaucoup plus probable que vous rencontriez des gens qui convoitent spécifiquement les touristes. Parmi ceux qui draguent les touristes, les motivations peuvent être très variées. Il y a bien sûr, ceux qui fantasment sur les européens autant que des européens peuvent fantasmer sur les arabes. Il y a ceux qui craignent l’opprobre social et qui préfèrent avoir des aventures avec des gens de passage plutôt qu’avec des autochtones qu’ils peuvent être amenés à recroiser à nouveau. Plus rarement, certains gays veulent quitter le Maroc et séduire un étranger est un moyen d’obtenir le précieux visa.

Mais aussi, il y a tous ceux qui sont à la recherche de l’argent facile ou pire encore, confrontés à des problèmes de survie et pour qui les touristes sont des victimes de choix ; dans ces cas, tout est possible : vols, agressions, chantage…,. Certains ont d’autant moins de scrupules qu’ils ne sont pas vraiment gays.

La probabilité pour un touriste gay de tomber sur des personnes aux mauvaises intentions est donc importante. Votre partenaire d’un soir qui a su se montrer tellement charmant au premier abord, peut apparaître ensuite sous un jour inattendu, et se révéler un redoutable maître chanteur. Pour vous soutirer de l’argent, tous les coups seront permis.

Autour de 2010, à Marrakech, un groupe très organisé de sub-sahariens avait fait du racket, une activité à plein temps. Très souvent, un très beau ou très jeune garçon servait d’appât ; il entrainait sa victime dans des quartiers isolés, voire dans des appartements, où des complices débarquaient au moment où le touriste était dans la situation la plus vulnérable. Ils le dépouillaient de tout son argent, de  sa carte bancaire et le contraignaient sous la torture ou sous la menace d’armes blanches, à révéler son code bancaire.

Dans tous les pays ou l’homosexualité est illégale, en cas d’agression, la victime peut se trouver elle-même dans une situation inconfortable, d’un point de vue légal. Du coup, dans cette affaire, la plupart des victimes ne portaient pas plaintes, et la police a mis du temps à réagir. Ce sont des gays eux-mêmes qui se sont organisés en étant très présents sur les sites de rencontres, en diffusant les mises en garde, en collectant des informations sur ces bandes de voyous, et en les remettant aux autorités.

Est-ce que l’aventure d’un soir mérite de prendre des risques inconsidérés ? A vous de juger. Quand vous sortez, évitez d’emporter tout ce qui peut susciter la convoitise (bijoux, smartphone, sacoche…). Vérifiez l’identité de votre interlocuteur. Evitez les coins isolés…

Nous ne voulons pas vous inquiéter inutilement mais ne souhaitons qu’une chose : que vous emportiez le meilleur souvenir du Maroc.



02/02/2014
2 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 25 autres membres